Le Spotlight | De Britten P / L

sponsored links

Le Spotlight | De Britten P / L
De Britten P / L Automne-Hiver 2013-14

MELBOURNE, Australie - Lorsque BdF rencontré De Britten P / designers L Alexander et Tim Britten-Finschi, les frères étaient au milieu d'une maison mouvement stressant et plutôt désordre qui était totalement en contradiction avec leur conception esthétique propre et bien rangé. En effet, dans leur studio presque clandestine, cachée au milieu de l'agitation sur Flinders Lane Melbourne, cette saison, les deux derniers lauréats du Prix national de Designer de l'Australie au Festival de la mode L'Oréal Melbourne, ont produit une petite mais gagner collection de forte, épurée retour et la mode masculine sophistiqué.

Sur un manteau de laine qui a été la chaleur lié avec deux panneaux de caoutchouc pour créer une finition dynamique de la dualité de la texture, l'élasticité technique du caoutchouc et le confort familier de laine sont épissées magnifiquement. Un pantalon a une taille qui se développe après avoir été porté, mais il a été discrètement emballé que seul le gentilhomme porter le pantalon est dans le secret.

Le duo est inspiré par le défunt architecte brésilien Oscar Niemeyer, qui a réinventé l'utilisation des courbes de l'architecture civique moderne, une signature les frères ont appliqué à des éléments apparemment aussi banal que d'une poche. Outre son aspect esthétique, l'approche a des avantages fonctionnels intelligents aussi. La courbure de la poche bloque parfaitement un téléphone mobile en place.

Avant de lancer De Britten (leur première collection a été montré jusqu'en 2010 chez L'Oréal Melbourne Fashion Festival) les frères ont expérimenté avec une gamme de disciplines artistiques, mais ont été constamment tirés en arrière à la mode, qui est peut-être pas tout à fait surprenant étant donné que leur mère est Melbourne concepteur de soirée Linda Britten. "Nous avons probablement appris la mode par osmose», dit Alexander Britten-Finschi, 26, qui a été formé en tant que photographe. "Nous avons été exposés à travers l'activité de notre mère et ce était toujours ce que nous voulions faire, même si nous ne le savions pas."

Le Spotlight | De Britten P / L

Pleins feux Ce mois-ci dispose d'un BdF logo personnalisé conçu par De Britten. «Il est très fidèle à notre esprit réductionniste», dit Alexander Britten-Finschi. "Nous sommes intéressés dans les nuances, les subtilités, les choses qui deviennent plus claires quand vous regardez de plus près."

"Menswear est plus lent [que la mode féminine]», ajoute Tim Britten-Finschi. «Nous aimons prendre le temps de concevoir. Il ya un joli sens de l'évolution quand vous faites quelque chose et l'idée ya pas jetés parce qu'il est remplacé par une autre idée. Nous affinons. "

Actuellement, De Britten, maintenant dans sa sixième saison, est approvisionné au magasin à la clientèle sur Flinders Lane à Melbourne, un magasin intime portant sélection bien-éditée de la mode masculine. Mais les frères ont de grands projets. "[Nous voulons] développer sur le marché australien en une façon vraiment contrôlée, conduisant à une croissance soutenue et infiltrer le marché international», explique Tim Britten-Finschi.

Leur infiltration peut venir plus tôt que ce qu'ils croient. Le jour BdF a rencontré les frères Britten-Finschi, ils venaient de recevoir un email de l 'Vogue Italia Franca Sozzani les invitant à présenter leurs travaux lors du textile équitable Milano Unica en Septembre. Le salon est parrainé par Woolmark et, cette année, seulement six marques ont été invités à présenter.

Comme les concepteurs à développer leur entreprise - jour pour jour, un vêtement à - ce est avec grand plaisir que nous brillons Spotlight BdF de ce mois sur De Britten.

Today News

Funny Gallery